FLEC Noticias : Stop ou encore ?

Flec Noticias_Web
Flec Noticias_Web

Depuis quelques semaines déjà, de nombreux lecteurs de Cabindalité nous signalent l’inactivité du site du FLEC Noticias. Question récurrente : Pourquoi ?

Dans leur derniere publication ‘’ Qui à peur de la paix au Cabinda ? ‘’, Ils reviennent sur la genèse du mouvement indépendantiste cabindais, sur de la balkanisation de l’Afrique dans ses conflits internes.

Sur le site on peut lire : ‘’ N’en déplaise aux chantres de la violence gratuite et du chaos projeté à partir des officines occultes, relayés sur le terrain par certains africains aux analyses fermés, d’instinct tribal et colonial, et sans discernement aucun, la Cabinda est dans l’orbite de la paix, une paix africaine, réelle et objective’’.

Ce leitmotiv de la paix, ils l’ont incarné à leur façon, par un communiqué de presse en date du 11 janvier 2010, en signalant qu’ils, ‘’ adoptent une attitude responsable par rapport à la CAN 2010 et s’abstiennent de tout acte de violence au Cabinda..’’ Et, ‘’appellent les autorités angolaise de faire preuve de volonté politique pour rechercher une solution par voie de dialogue qui jusqu’à présent empêche le retour de la paix durable au Cabinda’’ Voila pour les dernières nouvelles du FLEC Noticias.

Bureau de Flec Noticias
Bureau de Flec Noticias

Depuis, silence radio. Nous avons joint un des administrateurs qui nous a laissé entendre que l’information sur la situation au Cabinda ne s’arrête pas et, il faut prendre le temps de communiquer juste. Nous gageons qu’ils donneront vite signe de vie. La tribune ici ouverte leur permettra de répondre aux interrogations de nos lecteurs.

Site web de Flec Noticias: http://www.flecnoticias.com/

3 réflexions sur “FLEC Noticias : Stop ou encore ?

  1. Quand vous affirmer que Lopez vit de l’argent de l’ambassade d’Angola. Que voulez vous dire?
    Vous en dites assez ou pas assez!!! Détaille tes propos
    Est ce que tu l’a déjà vu y aller? Quand ?

    C’est vrai que il est aussi Commandant que moi je suis Géneral, et que sur son site il a publié un message à la gloire de L’angola, mais cela ne veut rien dire. Il a peut être reçu des menaces , ou, il a peur comme de nombreux cabindais de la Region Parisienne…

    Alors, que sais tu de A. LOPES ? A la solde de l’Angola? Un nouveau Antonio Bento?

    1. Antoine Nzita Mbemba est aussi un Batard qui est un agent de l’Angola tout comme le faux commandant Lopez le mécanicien des vieilles voitures sans emploi.
      Ces deux chomeurs vivent du sang des cabindais. Aucun d’eux n’a été menacé ils sont pour la colonisation du Cabinda pour recevoir quelques euros rouge sang.
      L’ANGOLA a de beau jours devant elle tant que cette espèce de collabo est en vie.
      le Flec noticias constiuté de 5 chatons et une fausse intello (Bac+Zero) au chomage et qui voyage souvent en afrique (1000 euros le billet) ; qui paye ces frais d’après vous ? et elle enmene avec elle son copain blanc qui se fait passer pour un grand journaliste dans les camps de refugiés au congo braza. Dans quel monde on est …
      Antoine a sa fosse angolaise qui l’attend au moment opportun… tout comme les anciens collabo.

  2. Le FAUX FLEC d’Antoine le Batard de Lunda combat Nzita et le peuple cabinda depuis des années. Antoine a grandit dans les services angolais depuis l’age de 15 ans. Son éducation c’est la traitrise et la collaboration contre son pays et son père qui l’a renié depuis des années.
    Ce micro groupe avec une fausse intello BAC + ZERO; qui est un agent angolais.
    Ces jours ci elle est au bas Zaire avec un faux journaliste blanc pour faire campagne pour l’Angola. Si elle veut vivre en angolais elle est libre mais elle laisse le peuple cabindais poursuivre sa lutte pour l’indépendance.
    Cette femme abandonne son semblant de mari et ses enfants pour gagner quelques dollars. C’est vrai elle est au chomage et n’a aucun métier comme antoine le Batard de Lunda.
    Le 2ème faux Flec c’est le FLEC du faux commandant LOPES. qui vit des finances de l’Angola. Il soutient l’Angola et va souvent à l’ambassade de l’Angola à paris pour recevoir des ordres.
    Ces faux flec combattent Nzita et le peuple cabindais.
    Pauvres cabindais vous faites pitiés… le dollars est votre DIEU.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s