Le Tchikumbi: L’entrée des jeunes filles dans l’âge nubile… Rite initiatique.

La Culture cabindaise est singulière et très proche de celles des régions sud de l’ancien Royaume Loango et Ngoyo. Les Vili du sud Congo (Pointe-Noire) sont culturellement proches des rites et cultures cabindaises. Une des particularités de la Culture cabindaise : L’initiation de la Tchikumbi.

Dans ce papier, nous dirons le tchikumbi en parlant du rite initiatique, de la cérémonie. La tchikumbi désignant la jeune fille initiée ou à initier.

Le « tchikumbi » » est un rite initiatique. Il permet à la jeune fille d’entrer de plein pied dans l’âge nubile. On leur enseigne la danse mais aussi les travaux ménagers, la vannerie, la connaissance des mythes relatifs à la vie de l’homme et surtout le respect des innombrables interdits appelés en fiote « Tchina ».

Les hommes et surtout les femmes sont astreints à des interdits sexuels et alimentaires dont la non- observance affecte l’ensemble de la collectivité.

Les cérémonies d’initiation et de fécondité qui se déroulent pendant la période dit  » de tchikumbi  » ont pour but d’agréer les jeunes filles adolescentes à la collectivité, de leur faire prendre connaissance des mythes relatifs à la création de « l’Homme » et surtout leur apprendre à vivre en respectant les innombrables interdits (tchina) qui pèse sur tout individu.

Parvenue à l’âge nubile, la jeune fille accède à un nouvel état physiologique et social, assimilé généralement à la Féminité (sexualité, fécondité). Dés l’apparition du premier sang menstruel, la jeune fuit dans la brousse, poursuivie et rejointe par les femmes averties de l’événement, qui la chargent sur leur dos et la ramène au village où elles répandent la nouvelle avec force clameurs. Les hommes sortent les fusils et tirent quelques salves… De nos jours, le rite s’est adapté à la vie moderne des cités africaines. On éloigne la jeune fille du foyer parental (bref séjour chez une tante par exemple pour quelques jours) afin de préparer les festivités, la cérémonie. A son retour, surprise, elle est acceullie par des salves d’acclamations, des ‘youyous ‘ traditionnels, des chants rituels, particulièrement le célèbre:  » tchikumbi yébilé ee, héhé ééé ka yébila ko ! …. »

La tchikumbi est immédiatement enfermée dans une piece avec des amies de son âge ou légèrement plus jeunes, en compagnie desquelles elle passera la nuit à chanter et pleurer la fin de son enfance. La future initiée doit au cours de cette nuit, consommer avec ses amies : un poulet, du poisson et du manioc grillé.

Deux ou trois compagnes partagent la chambre de la tchikumbi. Elles ne sont pas encore nubiles et participent à la vie quotidienne de leur amie qui les a personnellement choisies. Pendant toute la durée d’internement, elles s’accoutumeront aux comportements, chants et interdits de leur future initiation. Leur rôle auprès de la tchikumbi est de:

• Constituer une cour autour de leur initiée, elles distraient cette dernière

• L’accompagner lors de chants et danses de circonstance

• L’enduire quotidiennement d’une couche de tukula (peinture obtenue à l’aide du sable et de bois de padouk écrasés et mélangés à l’eau

• L’aider à se parer chaque matin

• Elles l’exhortent aussi à la patience et s’assurent par une surveillance de tous les instants, qu’aucun interdit n’est transgressé.

Le lendemain matin, une matrone déroule une natte et s’assied devant la case pour diriger les premières phases d’initiation.

Neuf couches de tukula doivent être appliquées sur le corps de tchikumbi. Chaque application est suivie d’un laps de temps nécessaire au séchage, puis des frottements rapides débarrassent le corps des granules, esquilles de bois et autres impuretés contenues dans la peinture. Après le séchage de la couche de tukula, la tchikumbi revêt les habits et parures de sa nouvelle condition.

Pour finir, nous vous proposons cette vidéo (qualité très moyenne) de ladite céremonie au Congo Pointe Noire, chez nos cousins les Vilis.

Cabindalité vous remercie pour les images des tchikumbis et vidéos que nous vous demandons de nous adresser. D’avance merci. Cabindali_tellement votre ….

Une réflexion sur “Le Tchikumbi: L’entrée des jeunes filles dans l’âge nubile… Rite initiatique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s